LA_VIE_ESCARGOTINE_copie

comme vous ne le trouverez pas en librairie...(déjà épuisé),  je vous mets le contenu en ligne...

Par une belle journée pluvieuse comme on peut en savourer au  mois de Juillet, la famille ESCARGOTINE  pensât que le moment était fort choisi de laisser sortir les petits...

Quatre petits escargotins étaient nés d'une idylle fort passionnée entre GASTE & ROPODE, ces petits escargotins  piétinaient d'impatience à l'idée de parcourir l'allée empierrée de la demeure de la dame de la Haute-Savoie, pour cela  il leur fallait quitter le nid douillet qu'offrait Madame LAVANDE à leurs parents depuis leur venue dans ce jardin.

Les petits escargotins sentaient bon du soir au matin, leur pied unique embaumait...c'est vrai qu'ils auraient pu naître aux portes d'une fromagerie où l'on affinait le reblochon !

C'était dit, on ne pouvait plus reculer...GASTE & ROPODE étaient tout de même inquiets de voir traîner leur progéniture...(GASTE  était devenu gris d'angoisse, sa coquille en porte d'ailleurs  les stigmates)

  • recommandations : faire attention aux autres habitants du jardin... et surtout celle ultime, de rentrer avant la tombée de la nuit pour ne pas tomber sur LEON le nettoyeur, un tasson fossoyeur !

En chemin, ils rencontrèrent...LIMACINE lointaine cousine surnommée la BIBINE ,  une sans domicile fixe ayant perdu coquille, nue comme un ver sous son déshabillé orangé ! un petit hochement discret de corne de la part des diablotins, les parents ne souhaitaient pas qu'ils fréquentent cette fille de mauvaise vie, qui plus est se gargarisait à la bière.

Un peu plus loin, une tantine à la coquille "cabossée"  laissait supposer bien des escapades sauvages, elle se gavait de chlorophylle afin de faire la nique au ciel gris  ! quand tout à coup une peur bleue les firent rentrer sous coquille, un énorme escargot gris leur barrait la route...celui-ci placide et immobile arrivait tout droit des Etablissements BOTANIC, sa route avait été cahotique, une chute de panier lui avait fait perdre une corne...il était placé là comme un cerbère à la porte d'une forteresse.

Les petits diablotins s'enhardissaient et glissaient tant bien que mal sur le vieux chemin dallé, plein de séracs de ce jardin de la Haute-Savoie ! les parents regardaient de loin les premières traces de leurs chérubins, ROPODE voulait se faire discret et s'aplatissait tout en gagnant de la longueur...

La pluie cessât de tomber...ce qui aurait dû alerter GASTE & ROPODE mais ceux-ci trop contents des exploits de leurs chérubins ne virent pas le danger arriver !

Un bruit sourd...venait du fond de l'allée dallée, puis un martèlement lourd...diantre, c'était la dame de Haute-Savoie...Pas le temps de ratrouper les chérubins...GASTE & ROPODE en bavèrent d'angoisse...quand tout à coup, plusieurs lueurs comme des éclairs  leur fit comprendre qu'ils n'avaient rien à craindre...la dame de Haute-Savoie avait un APN entre les mains, telle une paparrazi...elle mitraillait les petits...conversation s'ensuivit...(oui, chez la dame de Haute-Savoie, on parle escargot avec l'accent de la  Bourgogne)

  • mais oui bien sûr, on lui accordait l'exclusivité du reportage photo, on se montrait d'ailleurs très coopérants !

allez...encore une dernière dit-elle et là....le drame arrivât :

voulant ajuster au mieux la prise de vue, la dame de Haute-Savoie reculât...on entendit un crac tout en  ralenti, un pied gauche chaussé de cuir doré venait de se poser sur le dernier des petits !

La dame de Haute-Savoie la mort dans l'âme reprochât  à ce pied, sa conduite en marche arrière telle un gros sabot. Celui-ci se dit qu'il n'aurait jamais dû marcher du pied gauche alors qu'il se savait gauche depuis qu'il avait été blessé lors du quadruple boucle piqué incontrôlé d'une savonnette parfumée à la violette, exercant ses talents dans la douche-patinoire.

La famille ESCARGOTINE se reprochât elle, d'avoir voulu jouer les stars...

Depuis ce tragique événement...de nouveaux petits sont venus alléger la peine de la famille ESCARGOTINE, l'allée dallée est devenue l'aire de jeux favorite des petits escargotins, ils s'en donnent à coeur joie sous la douche bienfaitrice qui fait reluire leurs coquilles juvéniles et tout cela grâce à Madame LAPLUIE, fort présente ces derniers temps !

puis...depuis quelques jours, dans cette allée fort fréquentée, une belle marguerite a vu le jour...son coeur est constellé de petites étoiles, faites de toutes petites écailles de coquille dorée, celle du petit escargotin.

les personnages :

GASTE_finiROPODE_final_miroirROPDE_ETIRE_copie

TANTINE_dernier_tiragelimacine_finale

cerbere_de_botanicLEON_LE_NETTOYEUR

LES_ESCARGOTINS

  PIED  = escargotin_sous_patin

feu_escargotin___tournesol_copie

une histoire vraie...mais point de marguerite à l'horizon, elle est juste là pour immortaliser d'une façon ensoleillée, la triste fin du petit escargotin.

CHANIL dans le rôle de :

CATASTROPHE