je n'ai pas cette prétention...mes talents et ma concentration m'autorisent une cuisine simple, dite familiale.

En revanche, avoir de bons instruments est assez agréable !

Ayant depuis peu une cuisinière à induction, il me fallait trouver un autocuiseur désireux de s'y plaquer...un petit tour aux galeries farfouillettes, choix entre :

CRISTEL  autocuiseur_cristel

LAGOSTINA ainovia_ppressione_main

WMF autocuiseur_WMF

coût équivalent à 10 euros près pour ces 3 produits

le choix tenait dans le volume, la facilité de fermeture et d'ouverture, le design...

je me suis donc autocuisinée...j'ai laissé mijoter pendant un moment...j'en ai eu des vapeurs !

je n'ai pas déclamé :

Ams, tram, gram,

Pic et pic et colégram,

Bour et bour et ratatam,

Ams, tram, gram.

non, j'ai fait un choix éclairé :

LAGOSTINA...faut avoir la dextérité appropriée pour manipuler le couvercle...

WMF...j'ai pas aimé la poignée dans laquelle j'y ai vu un révolver...pas facile non plus sur le plan stockage.

donc CRISTEL a remporté la palme...qualité, facilité, design, rangement et même un côté affectif...

produit coq_20bleu_20blc_20rge et surtout fait dans ma région natale...

Une jeune femme charmante que la vendeuse, prénommée (cela ne s'invente pas) Christelle va me chercher ledit autocuiseur en réserve...nous avions tout de même remarqué dans le produit d'exposition, un petit hic quant à la fermeture du couvercle...problème vite écarté par la démonstratrice du rayon arts de la table.

Contente de mon acquisition et surtout très étonnée de ne pas avoir trop pinaillé quant à mon choix (celles qui me connaissent en "vrai" savent de quoi je parle...) j'ai utilisé dès le lendemain ce petit bijou d'aide culinaire...satisfaction... au préalable, j'avais bien lu et appliqué la procédure quant à la première utilisation...(les modes d'emploi me semblent toujours très fastidieux, bon là... on peut pas dire qu'il faut sortir de Saint-Cyr pour comprendre le fonctionnement...) et comme vous pouvez vous y attendre :

PROBLEME il y a...

Celui-ci est survenu une fois l'autocuiseur nettoyé et séché...impossible de remette le couvercle...certes il m'arrive d'être assez gauche ou maladroite (paraît-il que je suis une gauchère contrariée) mais là, même cher époux n'a pu être performant...

(je vous laisse le soin d'imaginerbulle la scène).

Bien sûr, je suis retournée avec mon autocuiseur sous le bras aux galeries farfouillettes, j'ai retrouvé Christelle...et une autre jeune femme...qui elle d'un coup débloque le couvercle...je tente de renouveler son exploit...et hop bloqué, Christelle s'y attèle et hop...bloqué...à nouveau l'autre jeune femme et hop...bloqué...bon on allait quand même pas alerter tout le magasin pour tester "l'engin"...la jeune femme est allée parlementer avec sa responsable, d'où un couvercle tout neuf...qui fonctionne pile poil...confondue en remerciement, je repars allègrement avec mon autocuiseur.

Arrivée à la maison, je fais tester à cher époux et tous les deux nous convenons tout de même du bon fonctionnement...tiens, si je faisais un petit potage...itération de la procédure de mise en route, c'est-à-dire lavage du couvercle et de son joint, huilage de celui-ci...(les petits légumes mijotent déjà et n'attendent plus que d'être hermétiquement protégés) et là...je positionne le couvercle et...bien sûr...je suis en ébullition...

impossible de mettre ce satané couvercle...

même scène que la veille, tous deux penchés sur le problème...

Bon...j'ai écrit un petit courriel à CRISTEL...et là au moment où j'écris cette phrase, je vais voir si réponse il y a...elle vient juste d'arriver...je salue au passage le sérieux de cette entreprise quant à répondre si rapidement.

Je vais donc repartir avec mon autocuiseur sous le bras, direction les galeries farfouillettes, (comme il avait été convenu ce matin, avec les sympathiques vendeuses des arts de la table) l'autocuiseur ira en soins intensifs à la maison-mère.

voilà ce qu'on appelle vraiment du service après-vente...aussi bien pour CRISTEL que pour les GALERIES LAFAYETTES.


Lorsque j'écris un billet, il est bien rare que je le mette en ligne de suite, ce qui est le cas aujourd'hui...donc entre deux lignes, je suis retournée voir mon couvercle...et là, je ne sais pas si j'ai été frappée de plein fouet par un génie venant d'une autre galaxie, il s'avère que j'ai trouvé la faille du système :

le bitonio rouge P3030011

qui était un tantinet sournoisement coincé !

et qui se doit d'être ainsi à l'intérieur P3030014_1

du P3030001_1

Cela paraît tout bête, mais comme quoi...les choses les plus simples peuvent s'avérer parfois très compliquées, et qu'il ne sert à rien de s'acharner...mais bien de laisser mijoter le tout, afin que les neurones refroidissent !

Bon, il me reste à prévenir les sympathiques vendeuses, tout comme la maison Cristel.

C'est ce qui s'appelle en faire tout un plat pour pas grand chose !

PS. M'est avis tout de même que ce bitonio rouge décèle un secret...peut-être n'aime-t'il pas passer sous la douchette ?